Pour plusieurs d’entre nous, le Covid-19 n’aura pas aidé à garder la ligne…

Avec les gyms fermés et la consommation d’alcool souvent plus élevée, on ne pouvait s’attendre à d’autres résultats!

Mais, pourquoi vin, bière et boissons alcoolisées sont-ils synonymes de prise de poids?

Y a-t-il moyen d’en boire sans ruiner sa taille de guêpe et avoir la gueule de bois?

C’est ce que tu découvriras ici.

BONUS: Télécharge ce mini-guide pour “avoir du fun” et boire sans grossir ainsi qu’une liste de 36 cocktails populaires avec leurs calories.

MAIS, ATTENTION, bien que ces conseils sont ultras efficaces, je les ai même souvent utilisés en préparation de compétitions de Fitness, ils ne respectent pas tous les meilleures pratiques de santé… c’est donc à tes risques et périls.



Pourquoi l’alcool fait-il grossir?

Ton verre de vin blanc ou rouge fait-il grossir parce qu’il contient 120 calories pour 5 onces? Pas nécessairement…

Ta bière fait-elle grossir parce qu’elle contient entre 95 et 200 calories pour 12 onces de bière? Pas plus…

verre de bière et coupe de vin blanc

Ce qui fait engraisser c’est l’accumulation!

Un cocktail ou une bière en apéritif, quelques verres de vins au souper, le Porto ou le café alcoolisé en dessert et les drinks de soirée…

Voici 5 raisons pourquoi tu prendras du poids si tu ne fais pas attention à ta consommation.

1. L’alcool est riche en calories

L’alcool contient 7 calories par gramme. Juste plus bas que les gras avec 9 calories et plus haut que les protéines et les glucides qui en contiennent 4 cal. par gramme.

Un verre standard possède environ 10 g d’alcool ce qui signifie 70 calories.

Not bad?!

Mais, ATTENTION. Ceci ne tient aucunement compte de la sorte de boisson ou du mélange dans lequel elle est consommée… On parle ici uniquement de la quantité d’alcool.

Si tu consommes un Pina Colada, un Margarita ou un Long Island Ice Tea, tu peux boire jusqu’à 600 calories en un seul verre!

La plupart des boissons festives contiennent une quantité phénoménale de sucres. Sans compter les éléments chimiques utilisés dans la production des breuvages alcoolisés…

cocktails alcoolisés

En une seule soirée, tu peux facilement consommer:

  • 16h: 1 Mojito à 214 calories. Total = 214 calories, ok!
  • 17h: 2 verres de vin à 123 calories chacun (5 oz) = 246 cal. Total = 460 calories, toujours ok! On demeure raisonnable.
  • 19h: 1 martini au chocolat à 438 cal. Total = 898 calories… ish, mais miam!
  • 19h30: C’est là que l’alcool commence à te faire dire: “C’est l’fun, on s’en fou, je commence la diète demain!”
  • 20h: Un “Irish” Café à 210 cal. Total = 1,108 calories… ouff on est partie!
  • 20h30: Pina Colada à 378 cal. Total = 1,486 calories… nombre total de calories par jour est presque dépassé!!
  • 21h: 2 shooters de B52 à 130 cal. chacun = 260 cal. Total = 1,746 calories… “Rendu là… on va continuer.”
  • J’te laisse imaginer la suite! 🥴

Dans les soirées comme ça, on perd vite le compte et on ne fait plus attention aux types de cocktails consommés. Soudain, le rhum avec coke diète à 100 calories devient le “Long Island iced tea” à plus de 300 calories.

Soit l’équivalent à minimum 30 à 45 minutes d’entraînement PAR VERRE!

C’EST LÀ QUE L’ALCOOL COMMENCE À TE FAIRE PRENDRE DU VENTRE!

2. L’alcool affecte la capacité de ton corps à métaboliser le sucre

Dépourvu d’éléments nutritifs, l’alcool contient des calories vides…

Parce que le taux de sucre dans les boissons alcoolisées et les cocktails peut être élevé, tu en ingères une quantité énorme en peu de temps!

Sans fibres ni protéines, le taux de sucre monte rapidement dans le sang. De sérieux désordres métaboliques peuvent survenir:

  • une résistance à l’insuline, qui affecte la capacité du corps à métaboliser le sucre,
  • des sauts d’humeur,
  • de la fatigue,
  • de l’hypertension,
  • des problèmes de santé…

À haute fréquence, ceci est susceptible de provoquer des maladies cardiaques ou chroniques tel le diabète.1

Que ces boissons soient composées de jus de fruits naturels ou de sirop quelconque, les deux seront absorbées par le corps en moins de temps qu’il le faut pour dire: “Ehh, j’suu chaude…”

La difficulté du corps à éliminer tout ce sucre résulte en une accumulation sous forme de gras. Et de là apparaissent les kilos en trop…

une femme mince plus beaucoup de sucre égale une grosse femme

3. L’alcool arrête l’élimination de tes graisses

L’alcool est perçu par le corps comme une toxine.

C’est un poison!

Son élimination est donc prioritaire.

Principalement métabolisée par le foie, elle a préséance sur les autres fonctions du corps et la combustion des acides gras se voit ralentir sur plusieurs heures.1

En d’autres mots:

Tout le temps que ton corps prend à éliminer l’alcool, ton métabolisme est à off!

Parce que ton corps est occupé à éliminer l’alcool, il ne l’est pas à digérer ton festin d’avant et encore moins à éliminer tes graisses! 3

Sachant que le foie ne peut métaboliser plus de 15 à 17mg à l’heure, variant fortement d’un individu à l’autre, il te prendra entre 1 et 2h pour éliminer complètement l’alcool d’une seule consommation.

À jeun, une femme de 60kg prendra 4h pour éliminer 2 verres de vin standard de 140ml à 12% d’alcool.

temps pour éliminer l'alcool dans le sang
Élimination dans le temps de 2 verres de vin 140ml, 12% d’une femme de 60kg

Penses-y, pour chaque breuvage alcoolisé que tu prends dans ta soirée, tu ralentis la combustion de tes graisses de 1 à 2h! Et celles-ci restant en circulation dans ton sang peuvent entraîner une augmentation du taux de cholestérol…

L’accumulation du gras dans le foie peut aussi augmenter. Le gras au niveau du foie, normalement accompagné d’une augmentation de graisses viscérales ou abdominales est un marqueur clé du dysfonctionnement métabolique.4

Ces graisses sont associées à une augmentation accrue des risques de maladies de coeur, de diabètes et de certains types de cancers.

Enfin, multiplie ce temps par 6 breuvages et tu es déjà à une demi-journée où ton métabolisme est à off… 😱

Rien de bon pour l’élimination des surplus caloriques!

6 shooters d'alcool

4. L’alcool est une mauvaise influence sur tes choix alimentaires

Plus la soirée avance, plus tu es pompette et plus tu auras une petite fringale… Alors, qu’est-ce qu’on mange?

Me semble que le beau gros Big Mac ne paraît soudain pas si mauvais que ça pour la ligne à 3h du matin avec quelques verres de trop dans le corps.

Une chose certaine, ce ne sera jamais le choix le plus sécuritaire pour ton tour de taille… avec 800 calories de plus pour couronner ta soirée!

Enfin, tout le monde sait comment c’est aussi très difficile d’avoir de bonnes habitudes alimentaires le lendemain, quand on a la gueule de bois.

Un bon gros déjeuner graisseux, ça replace toujours l’estomac.

L’alcool diminue ton inhibition, mais aussi ta volonté et habilité à faire des choix sensés et santé!

bon choix ou mauvais choix de nourriture

5. L’alcool est simplement mauvais pour ta santé

À consommation modérée, l’alcool semble avoir des effets bénéfiques sur le corps. Les risques associés à une consommation modérée et régulière sont moins connus et parfois controversés.

Il n’y a cependant pas de doutes sur les risques de développer des problèmes de santé lorsque tu dépasses les recommandations faites par les organismes de références au Canada.

  • Troubles gastro-intestinaux (douleurs abdominales, ulcères, difficultés alimentaires, déficience digestive, varices…)
  • Désordres du système nerveux
  • Dysfonctionnements et maladies cardiovasculaires
  • Déficiences nutritionnelles (la consommation d’alcool diminue l’absorption de plusieurs nutriments, principalement la vitamine B et les minéraux. La détérioration du foie affecte aussi l’absorption des vitamines liposoluble A, D, E et K. L’effet diurétique entraîne la perte de nutriments tels le potassium et le magnésium…)
  • Dégradation de la testostérone pouvant réduire les performances sexuelles et mener à l’impuissance malgré la diminution d’inhibition et l’augmentation du désir.1
  • Perte de qualité du sommeil et de la récupération musculaire
  • Affaiblissement du système immunitaire…

Le pire dans tout ça, c’est que le lendemain, beaucoup de souvenirs seront partis, mais toutes ces calories et ces dégâts seront plus difficiles à faire partir…

Alors, voici quelques conseils pour t’éviter de le regretter! 😉

Comment boire de l’alcool sans grossir

Pour être certaine de ne pas prendre une seule livre quand on fête, évite l’alcool et toutes ses gâteries que tu ne mangerais pas normalement!

C’est simple! 😉

Voyons, ne soyons pas si sévères!

Mais, voici quelques conseils qui t’aideront à minimiser les dommages et ne pas prendre 20 lb (cet été ou pendant les fêtes) non plus.

1. Mange un repas riche en nutriments avant de boire

poke bowl au poulet

Bien que la digestion de ton repas sera ralentie par l’élimination de l’alcool, la présence de ton repas ralentira l’absorption de l’alcool à son tour.

À jeun, l’absorption peut se terminer 30 minutes après la consommation. Avec un estomac plein, celle-ci peut durer jusqu’à 90 min.6

Manger un repas riche en fibres, protéines et bon gras, aidera à soutenir ce ralentissement sur une plus longue période de temps.

Non seulement tu ne te retrouveras pas complètement chaude à 20h, mais la vitesse d’absorption du sucre dans le sang sera également ralentie. Ce qui peut t’aider à réduire l’impact sur ta ligne.

2. Modère ta consommation d’alcool…

Un peu moins agréable à entendre, mais si efficace pour garder ses abdominaux intacts!

Selon Éduc Alcool, pour que la consommation d’alcool soit considérée comme modérée, elle ne devrait pas dépasser 2 verres standards par jour pour la femme et 3 pour l’homme. Le total consommé par semaine ne devrait pas être supérieur à 10 verres et 15 verres respectivement.7

De façon plus précise: il est recommandé de ne pas boire plus de 14 unités d’alcool par semaine. Idéalement, pas plus de 10 réparties sur plusieurs journées.

Pour limiter les risques sur la santé liés à la consommation d’alcool:

  • Limiter sa consommation d’alcool, car toute consommation d’alcool a un impact sur la santé
  • Ne pas consommer d’alcool avant 18 ans
  • Ne pas boire plus de 10 unités standards d’alcool par semaine, à répartir sur plusieurs jours
  • Prévoir plusieurs jours dans la semaine sans alcool
  • Pour les femmes enceintes, celles qui souhaitent le devenir et les femmes qui allaitent, il est recommandé de ne pas boire de boissons alcoolisées.8

Le tableau ci-dessous permet de prendre conscience du niveau de risque associé à sa consommation d’alcool. Il s’agit d’une approche statistique qui doit être précisée pour chaque personne.9

tableau sur les risques de la consommation d'alcool

Qu’est-ce qu’une unité d’alcool?

Une « unité standard d’alcool » correspond à 12,7 ml d’alcool pur, c’est-à-dire 10g d’alcool. Le nombre d’unités dans une consommation alcoolisée peut être calculé avec la formule suivante:

degrés d’alcool x volume en L x 0.8 = u.OH consommées

Exemple: un verre de vin de 5 oz (148 ml), de 13% d’alcool aura: 13 X 0.148 x 0.8 = 1,54 unité d’alcool (soit 15,4g d’alcool)

Le même verre de vin de 8oz (237ml) aura = 2,5 unités d’alcool (5 verres par semaine ok)

nombre d'unité d'alcool par verre de breuvage

Je sais, c’est ridicule lorsqu’on désire avoir un peu de plaisir!

Pour minimiser les dommages sur ton corps, essaye tout de même de distancer tes boissons.

Disons un ou deux verres à l’heure et pas toute la journée, on s’entend!

Non seulement tu éviteras de boire une grande quantité de calories, mais tu éviteras aussi de te retrouver trop ivre trop vite.

Les trous noirs durant une soirée peuvent être regrettables, et les lendemains brutaux…

3. Choisis les alcools les moins caloriques

verre vin bière et spirutieux

Quel alcool fait le moins grossir?

Outre celui que tu ne consommes pas, ce sont les boissons alcoolisées contenant le moins de sucres et de calories. Les spiritueux distillés et à haute teneur en alcool, les vins, champagnes et bières légères à calories réduites.

  • Vodka,
  • Rhum,
  • Whisky,
  • Scotch…
  • Sur glaces, avec soda ou boissons gazeuses diètes…
  • Le vin blanc, rouge et le champagne…
  • Ou une bière légère.

Non seulement les mélanges fantaisistes ont plus de calories, mais leur surplus de sucres risque de te donner la faim.

4. Alterne alcool et eau.

Garde-toi bien hydratée et prends un verre sur deux alcoolisé. L’autre sera de l’eau, une boisson santé sans calorie!

Prends de l’eau pétillante avec une tranche de lime si tu te sens festive!

verre d'alcool avec canneberges

Ce choix et certains autres peuvent diminuer les effets du lendemain de vieille! 😉

Pour diminuer le hangover
  • Tel que discuté au point #1: Manger avant de boire donne à ton corps plus de temps pour traiter l’alcool.
  • Priorise les spiritueux plus clairs tels le gin et la vodka, plutôt que les alcools plus foncés tels le bourbon, le whisky, le vin rouge…10.
  • Évite de trop mélanger les sortes de boissons alcoolisées.
  • Bois simplement moins…
  • Prend une bonne quantité d’eau durant toute la soirée et avant d’aller au lit.
  • Mange quelque chose en soirée (voir le point #5).
  • L’alcool affecte tes réserves en vitamines et minéraux. 11 Prendre un supplément vitaminé, ou du moins prendre une capsule de zinc et une capsule de magnésium avec ton eau avant d’aller au lit ne fera pas de mal. Tu dormiras peut-être mieux et tu diminueras les effets de la veille causés par une carence.
  • Si tu as la gueule de bois le lendemain, essaye un bon déjeuner santé avec de l’eau de coco. Manger des aliments riches en vitamines et minéraux t’aidera à rétablir les pertes causées par l’alcool et te remettre sur le piton.
  • Ne bois pas tous les soirs! Arrête pendant une bonne période après avoir fêté. Ton foie appréciera le repos et toi tu auras moins besoin de boire la prochaine fois pour en ressentir les effets. Moins dur sur le corps ainsi le lendemain.

5. Prévois un repas de fin de soirée

Comme l’alcool est à risque de te donner la faim et d’affecter ton jugement face à tes choix alimentaires, sois prévoyante. Prépare-toi une petite collation riche en protéine et bons gras qui facilitera le maintien de tes bonnes habitudes au petit matin.

6. Continue de bien manger et de t’entraîner le reste du temps!

fille de dos en haut d'une montagne

Ce n’est pas parce que tu fais le party une fin de semaine que tu dois passer tout le mois à mal mangé! Ce n’est pas un tout ou rien!

Continue tes bonnes habitudes alimentaires le reste du temps. Tu peux même diminuer un peu tes glucides le jour même pour compenser le surplus consommé lors de tes évènements.

Continue ton entraînement physique. Tu en auras doublement besoin!

Si tu manques de temps pour aller au gym ou si celui-ci est fermé, essaye de t’entraîner à la maison.

Opte pour des entraînements intenses afin de brûler le plus de calories.


L’alcool est une toxine, un poison, une drogue pour l’organisme!

La consommation excessive peut engendrer de graves problèmes de santé.

Heureusement, avec modération et à l’occasion, tu es simplement plus susceptible de prendre du poids par un extra en sucres et en calories.

En suivant les conseils énoncés ici, tu réduiras les dommages causés par l’alcool et peut-être même garder la ligne en l’échappant un peu de temps en temps! 😉

Et le PLUS IMPORTANT, ne conduis pas si tu as bu. Utilise Nez Rouge, Tolérance 0 ou l’organisation de ta région!

Pour connaître ton taux d’alcoolémie, référe-toi au calculateur d’Éduc alcool.


Est-ce que l’alcool rend plus difficile de tenir la ligne? Partage-moi tes commentaires plus bas.

Et, si tu as trouvé cet article utile, svp partage-le avec tes amies! 🙂

Show 11 footnotes

  1. M.HAAS, Elson, MD et Buck LEVIN, PhD, RD. Staying Healthy with Nutrition. The complete guide to diet and nutritional medicine. 21st-Century Edition, New York, Ten Speed Press, 2006, 927 pages.
  2. M.HAAS, Elson, MD et Buck LEVIN, PhD, RD. Staying Healthy with Nutrition. The complete guide to diet and nutritional medicine. 21st-Century Edition, New York, Ten Speed Press, 2006, 927 pages.
  3. https://www.webmd.com/diet/features/the-truth-about-beer-and-your-belly#1
  4. http://www.bodyscience.fr/?La-graisse-dans-le-foie-est-un
  5. M.HAAS, Elson, MD et Buck LEVIN, PhD, RD. Staying Healthy with Nutrition. The complete guide to diet and nutritional medicine. 21st-Century Edition, New York, Ten Speed Press, 2006, 927 pages.
  6. http://educalcool.qc.ca/alcool-et-vous/sante/alcool-et-le-corps-humain/#.VmBnYt8vdTY
  7. http://educalcool.qc.ca/alcool-et-vous/sante/les-effets-de-la-consommation-moderee-et-reguliere-dalcool/#.VmBhqd8vdTY
  8. https://www.erasme.ulb.ac.be/fr/infos-pratiques/actualites/alcool-10-unites-par-semaine-maximum
  9. http://www.alcochoix.ch/Dossier/calculer_consommation.htm
  10. https://cuencahighlife.com/busted-myths-about-alcohol-part-1-alcolhol-turns-to-sugar-and-hangover-cures/
  11. https://pubs.niaaa.nih.gov/publications/aa22.htm
Commentaires Facebook